Archives pour la catégorie La presse en parle

Une première pour une police locale: un audit de gestion!

La police locale de Seraing/Neupré a pris l’initiative de revoir son système de contrôle interne afin d’obtenir une certitude raisonnable quant au fait que les objectifs de l’organisation seront réalisés. Le noyau de ce système de contrôle interne est basé sur la gestion des risques.

Coso 2

Dans un document dénommé « les lignes directrices sur les normes de contrôle interne à promouvoir dans le secteur public », monsieur Vanstapel, Premier Président de la Cour des comptes de Belgique introduisait son préambule sur les mots suivants: «Il faut encourager l’utilisation de normes pour la conception, la mise en œuvre et l’évaluation du contrôle interne. Cette idée suppose un effort permanent d’actualisation ».

Dans l’introduction du document, l’accent est porté sur le fait que les fonctionnaires sont censés servir l’intérêt public en toute équité et assurer une gestion correcte des ressources publiques. Les citoyens sont censés être traités en toute impartialité sur la base des principes de légalité et de justice. L’éthique publique constitue une condition sine qua non de la confiance publique dont elle constitue le fondement, et la clef de voûte d’une bonne gouvernance.

Les moyens mis à la disposition du secteur public proviennent généralement de fonds publics, ce qui explique que leur utilisation dans l’intérêt du public exige une attention particulière. D’où aussi l’importance spécifique que revêt la préservation de ces ressources.

Coso

Il sera également relevé le passage suivant :
« le contrôle interne dans les organismes du secteur public doit se comprendre dans le cadre de leurs caractéristiques spécifiques, c’est-à-dire prenant en compte le caractère social ou politique de certains de leurs objectifs, le fait qu’ils aient recours aux fonds publics, l’incidence du cycle budgétaire, la complexité de l’évaluation de la performance (qui nécessite un équilibre entre, d’une part, des valeurs traditionnelles, telles que la légalité, l’intégrité, la transparence, et, d’autre part, des valeurs plus moderne du management, telles que l’efficience et l’efficacité), et la traduction de l’éventail de ces contraintes en termes de responsabilité publique. »

Ce propos a provoqué une attention particulière et une réflexion qui va dans la même direction que les prescriptions de la circulaire dénommée CP3 datée du 29 mars 2011 relative au système de contrôle interne dans la police intégrée, structurée à deux niveaux.

Ce document énonce une philosophie de travail centrée sur le modèle COSO – INTOSAI comme fil conducteur du contrôle interne.

Au delà de la légalité, il nous a semblé logique de suivre cette recommandation et d’établir un agenda de travail. La réflexion a été communiquée aux organisations syndicales au mois de novembre 2017.

Un budget a été consacré et présenté au conseil de police. Dans le cours de l’année 2017, après approbation des autorités de tutelle, un marché public a été initié.

La firme PwC a remporté ce marché.  Il a dédié une équipe de consultants spécialisés qui est chargée d’accompagner la police locale de Seraing/Neupré dans la mise en place d’une analyse de risques organisationnelle comme première étape dans la démarche de la vision énoncée.

Depuis le mois de septembre 2017, un travail de fond est entrepris. La police locale de Seraing/Neupré a désigné en ses rangs un « risk manager » qui sera accompagné parc es consultants.

 

Enfin une vision budgétaire à long terme pour Neupré!

Le budget 2018 de Neupré a déjà été voté ce 7 novembre !

Budget 2018

« Jamais, depuis 2003 au moins, une majorité ne se sera mise d’accord sur un budget aussi tôt et ce, malgré des recettes en baisse de près de 200.000 €. Cette rapidité résulte d’un véritable pilotage politique dans  l’élaboration du budget et d’une implication sans faille, particulièrement du service des finances en collaboration avec les autres services communaux » déclare la Bourgmestre Virginie Defrang-Firket.

Etablir un budget, c’est équilibrer dépenses et recettes. « En comparaison à d’autres entités, la Commune de Neupré dispose de ressources importantes, grâce notamment aux revenus élevés de ses habitants et à leur patrimoine immobilier. Mais notre commune dépense aussi, par habitant, plus que les communes similaires. Si l’équilibre du budget 2018 est assuré malgré des hypothèses de travail réalistes, l’avenir des finances communales est toutefois incertain » annonce l’Echevin des Finances, Charles-André Verschueren.

Les pensions des agents communaux, notamment, pèseront lourdement sur les dépenses. L’actuelle majorité a fait atterrir les premières conclusions d’une étude sur le coût des pensions. Le diagnostic est sans appel : pour Neupré, le surcoût des pensions par rapport aux cotisations actuelles s’élèvera à 12,8 millions d’euros sur les 30 prochaines années.

Pour préparer l’avenir, la Commune vient de lancer les études nécessaires à l’identification des pistes d’économies qui permettront, à moyen terme, de pérenniser progressivement l’équilibre financier de la commune. Dans l’attente des conclusions de celles-ci, attendues dans la première moitié de 2018, le Collège limitera au maximum la croissance des dépenses.

« Dans ce contexte difficile, le Collège a toutefois pu inscrire un certain nombre de projets nouveaux au budget ordinaire malgré des dépenses totales contenues (la croissance des dépenses prévues s’élève à 1,09%). C’est le cas notamment de l’augmentation des moyens dédiés au Conseil Communal des enfants (+50%), de la promotion de la santé (+3.000 €) et de l’égalité des chances (+3.000 €), de la mise à disposition de vélos électriques en test (+5.000 €), de l’organisation d’activités jeunesse pendant les jours blancs (+6.000 €), du coût des élections (+10.000 €), des journées du patrimoine (+5k), de la création de boites à livres (+5.000 €), des moyens de communication du service enfance (+4.000 €) et de la dynamisation de commémorations diverses (+5.000 €) », ajoute l’Echevin.

« En matière d’investissements, le Collège a voulu privilégier les dépenses qui visent à conserver le patrimoine communal, à réaliser des économies d’énergie, à améliorer la sécurité et à offrir aux agents communaux les meilleurs outils pour réaliser leurs missions » déclare-t-il encore.

Dans cet esprit, les crédits nécessaires aux investissements suivants ont notamment été prévus :

  • Installation de caméras de surveillance : 75.000 € ;
  • Rénovation des douches du hall omnisports de Rotheux : 75.000 € ;
  • Traitement des joints des voiries en béton : 150.000 €
  • Création d’un parking d’éco voiturage au carrefour des 7 Fawes : 135.000 € dont 100 de subsides ;
  • Rénovation de l’éclairage du hall de Neuville et de l’éclairage de secours des halls : 60.000 € ;
  • Réalisation d’un audit organisationnel de l’administration communale : 60.000 € ;
  • Réalisation d’un parking pour la nouvelle crèche : 160.000 € ;
  • Acquisition d’un logiciel de gestion de paie : 18.000 €.

Au vu des éléments précités, le budget 2018 est marqué, au service ordinaire, par une diminution des recettes de 185.000 €, principalement due aux hypothèses réalistes retenues en matière d’impôt sur le revenu. Les dépenses, hors provisions, progressent de 136.000 € soit 1,09%. Les recettes et les dépenses de l’exercice propre s’établissent respectivement à 12.830.590,27 € et 12.803.753,24€ ; ce qui conduit à un excédent de 26.837€. Les recettes des exercices antérieurs s’élèvent à 3.343.012,39€ tandis que les dépenses relatives à des engagements passés se montent à 109.250 € et les prélèvements du service ordinaire à 456.394,01€. « Ceci permet de présumer un résultat global de 2.804.205€ au 31 décembre 2018, dont il faudra retirer la diminution de 500.000€ des recettes d’IPP annoncée dernièrement pour l’exercice 2017. A ce résultat, s’ajoutent des provisions pour un montant total de 1.317.969,45€ et un fonds de réserve ordinaire de 469.782,45€ », conclut l’Echevin des Finances.

« Construire un avenir ensemble! »

NPC-la DHLe nouveau Collège MR-PS de Neupré a fait l’exercice de rédiger pour cette dernière année de législature sa feuille de toute, sa note de politique communale.

Nous n’en avions pourtant pas l’obligation puisque cela se fait d’habitude dans les trois mois après l’élection des échevins, selon le code de démocratie locale.

Ce fut pour nous un travail prenant et passionnant que chaque membre du Collège a réalisé avec cœur et enthousiasme. Ce sont des heures de travail, des heures de réunions pour aboutir à un texte de consensus de 26 pages denses et pleines de nouveautés. C’est chose faite maintenant. C’est le résultat d’une ambiance de travail constructive et riche empreinte de proactivité, inventivité, de responsabilités, d’ambition, de solidarité et d’écoute.

Cette déclaration est un projet de société à dimension humaine afin de se projeter dans un avenir à construire ensemble.

En raison des contraintes budgétaires qui affectent les finances publiques, ce projet est un exercice ardu et périlleux mais si exaltant et enthousiasmant ! Il s’agit d’effectuer des choix stratégiques et responsables car déterminants pour le bien‐être d’une communauté de près de 10.000 habitants.

Ce projet, rédigé sous la forme d’une Déclaration de Politique Générale Communale, place le Citoyen au coeur des préoccupations politiques. Le bien-être des Neupréennes et des Neupréens, tout au long de leur vie, doit animer l’ensemble de nos actions.

Ce projet garantit à chaque citoyen de vivre en sécurité, condition nécessaire pour améliorer la qualité de la vie et renforcer la cohésion sociale.

Ce projet fait de Neupré un lieu de vie dans lequel chacun(e) s’épanouit en harmonie et en bonne intelligence avec ses concitoyens et son environnement local mais également supracommunal. La majorité MR-PS a la ferme volonté d’inscrire toute réflexion et tout projet dans cette dimension, impliquant les Communes de l’Arrondissement et de la Province de Liège. Fédérer les forces, mettre en commun nos acquis et nos atouts, porter ensemble des projets et des actions en vue d’un développement territorial équilibré et durable doit inspirer les 24 communes de l’Arrondissement.

Quatre principes importants fondent la Déclaration de Politique Générale Communale.

 Confiance et responsabilité

La majorité MR-PS accorde sa confiance au personnel communal et CPAS dans l’exercice de ses fonctions et favorisera sa formation permanente pour renforcer ses compétences et ses responsabilités professionnelles.

Collégialité de l’action

Les actions des services communaux seront coordonnées afin de créer des synergies, d’accroître l’efficacité de la politique publique et de renforcer l’implication et la motivation de tous les acteurs.

Transparence & visibilité

L’information des citoyens sur la vie politique et administrative de la commune est la base de la relation démocratique entre les élus et la population. Montrer que la Commune oeuvre pour le bien-être commun contribue au dépassement des intérêts particuliers. Dès lors il importe de jouer la carte de la transparence et ce dans le respect des principes de bonne gouvernance que le Collège communal entend développer.

 Agir local et penser global

Si Neupré a des spécificités socio-économiques et environnementales, les choix politiques de la Majorité MR-PS devront cadrer avec une stratégie globale, notamment définie par les Schémas de Développement de l’Arrondissement et de la Province de Liège.

NPC La Libre « Un avenir à construire ensemble » est l’intitulé de ce projet positif, enthousiaste et volontaire.

« On va ouvrir les tiroirs à Neupré »

Le jeudi 29 juin, La Libre, m’interrogeait sur la situation politique à Neupré.

29 juin 2017 - La Libre
29 juin 2017 – La Libre

L’occasion de faire le point sur le dossier de la ZACC, les services rendus par les TEC, la sécurité sur la route du Condroz, les Partenariats Locaux de Prévention (PLP), la zone de police et les élections de 2018.

Cliquez ici pour accéder à l’article complet